Comment soumettre votre article

Envoyez vos articles ou vos demandes de renseignements à articlesfr@gmail.com.

Vous trouverez ci-dessous les ressources qui vous aideront à rédiger un article pour Coop Média NB.

  1. Comment rédiger votre article pour Coop Média NB ?
  2. Que recherche Coop Média NB dans un article ?
  3. Le processus de publication d’une histoire avec Coop Média NB
  4. Comment le comité de rédaction de Coop Média NB vous aidera-t-il ?
  5. Comment formater un article pour le soumettre
  6. Nouvelles ou opinions
  7. Choisir un article d’actualité
  8. Les sujets d’actualité : l’objectif
  9. Les types de reportages
  10. Éléments de narration
  11. Conseils pour les interviews
  12. Rédiger votre article
  13. Notes sur l’attribution
  14. Notes sur la diffamation
  15. Photographies

 

  1. Comment rédiger votre article pour Coop Média NB ?

Nous accueillons les histoires de tout le monde, des écrivain.e.s débutant.e.s aux journalistes établi.e.s. Nous encourageons les militant.e.s de première ligne et toute personne ayant une histoire à partager à nous la soumettre. À Coop Média NB, les histoires sont l’élément vital de notre organisation. Nos journalistes bénévoles partagent de l’information qui permet à nos lecteurs et lectrices – les Néo-Brunswickois.e.s – d’être informé.e.s de ce qui se passe dans notre province et dans le reste du monde dans une optique de justice sociale et d’action communautaire. Cette page décrit ce que nous recherchons dans un article, le format d’un article de Coop Média NB et le rôle de nos rédacteurs et rédactrices qui vous aideront à préparer votre article pour publication.

  1. Que recherche Coop Média NB dans un article ?

Coop Média NB publie des articles d’enquête, des articles d’opinion et des lettres à la rédaction, des entrevues, des critiques de livres, de films et d’œuvres d’art, des essais photographiques, des vidéos, des documents audios et des avis d’événements. Notre large éventail de sujets et de thèmes comprend la souveraineté autochtone, le travail, les LGBTQ+, l’environnement, la santé, les droits des femmes, les étudiant.e.s, la justice sociale en milieu rural, la lutte contre la pauvreté, la politique, les mouvements sociaux, les protestations, l’économie, les arts et la culture. En général, nous recherchons des histoires qui ne sont pas couvertes par les médias grand public (c’est-à-dire l’Acadie Nouvelle, Radio-Canada, Brunswick News, CBC, CTV, Associated Press, etc.), ou des histoires présentant une perspective alternative qui n’est pas présentée dans les médias grand public.

Pour les commentaires, nous recherchons les éléments suivants :

    1. Des articles qui traitent de sujets et présentent des arguments qui sont en accord avec notre objectif ou notre politique éditoriale.
    2. Sujet d’actualité – lié à une question d’intérêt actuel pour nos lecteurs.
    3. Actualité – fournit des informations que nous n’avons pas encore publiées.
    4. La force de l’argument
    5. L’originalité de l’opinion
    6. Écrit de façon claire, sans jargon
    7. Les expériences personnelles qui expliquent une idée sont acceptables
    8. Maximum de 800 mots

3. Le processus de publication d’un article avec Coop Média NB

  • Communiquez avec Coop Média NB (CMNB) pour nous faire savoir que vous voulez écrire un article sur le sujet de votre choix, et obtenez le feu vert d’un rédacteur ou d’une rédactrice en chef.
  • Voyez ce que CMNB a écrit sur ce sujet dans le passé – faites une recherche sur notre site en utilisant différents mots clés. Lorsque vous trouvez des articles pertinents, utilisez-les comme informations de base.
  • Vérifiez ce que d’autres journalistes ont écrit à ce sujet.
  • Si vous avez des questions, n’hésitez pas à vous adresser à votre rédacteur ou rédactrice en chef pour obtenir des réponses.
  • Réalisez des interviews et assurez-vous de vous identifier en tant que journaliste de CMNB. Rédigez l’article. Si vous le désirez, sélectionnez des photos ou des images pour appuyer ou agrémenter l’histoire.
  • Incluez les articles antérieurs de CMNB dans le nouvel article : créez un hyperlien vers l’article précédent dans le texte Word. Si vous souhaitez établir un hyperlien avec d’autres articles de médias d’information, choisissez des médias indépendants ouverts (non protégés par un mur payant) ; la liste se trouve sur le site Web de CMNB et peut également inclure The Guardian (Royaume-Uni), par exemple.
  • Pour en savoir plus au sujet des références, consultez le site Web de Steve Buttry et nos notes ci-dessous.
  • Envoyez l’article et la photo par courriel à votre rédacteur ou rédactrice en chef et demandez-lui son avis.
  • Lorsque l’article est publié, vérifiez s’il y a des erreurs et contactez immédiatement votre rédacteur ou rédactrice en chef si vous en repérez.
  1. Comment le comité de rédaction de Coop Média NB vous aidera-t-il ?

Chaque article soumis à Coop Média NB sera confié à un rédacteur ou une rédactrice en chef qui travaillera avec l’auteur.e jusqu’à ce que l’article soit prêt à être publié. Selon les besoins, un rédacteur ou rédactrice fera une simple révision pour polir un article, vérifiera les faits ou travaillera avec l’auteur.e à plusieurs reprises pour s’assurer que toute l’information requise est incluse. L’un.e de nos rédacteurs ou rédactrices collaborera avec vous à la révision de votre article jusqu’à ce que toutes les parties soient satisfaites du produit final. Le comité de rédaction de Coop Média NB est élu chaque année lors de notre AGA. Le rôle principal des membres du comité de rédaction est d’aider à préparer un article pour la publication.

  1. Comment formater un article pour le soumettre?
  • Nos soumissions adoptent un format standard qui permet à nos rédacteurs et rédactrices de traiter plus facilement les soumissions, de fournir des commentaires constructifs et de faire avancer votre article vers la publication.

 

Avant d’envoyer un article, assurez-vous qu’il respecte ce format :

  • Un titre court qui attire l’attention des lecteurs et lectrices. Le titre doit contenir un verbe d’action. Seule la première lettre du premier mot doit être en majuscule.
  • Un texte de 800 à 1 200 mots, 1 500 mots maximum.
  • Police Times New Roman taille 12, justifiée à gauche, espace simple, pas d’espace entre les lignes, ligne blanche entre les paragraphes, pas de tabulation ni de retrait.
  • Utilisez des hyperliens pour citer des sources en références. Créez un hyperlien vers l’article source dans le document Word. N’hésitez pas à établir des hyperliens avec des articles antérieurs de Coop Média NB, si vous voulez établir des hyperliens avec des articles d’autres médias d’information, choisissez des médias indépendants qui sont ouverts (pas derrière un mur payant).
  • Tous les articles doivent être accompagnés d’une photo ou d’une image de bonne qualité que vous avez prise vous-même ou que vous avez la permission d’utiliser, dans un format horizontal (comme une carte postale). L’article doit comporter la légende de la photo et le nom de la personne qui a pris la photo.
  • Une biographie d’une ligne sur vous-même à la fin.
  1. Nouvelle ou opinion ?

Coop Média NB accepte deux types d’articles : les nouvelles et les opinions. Les articles d’opinion peuvent être publiés par Coop Média NB s’ils sont approuvés par deux/trois rédacteurs ou rédactrices de CMNB. Certains articles n’arrivent pas à passer ce processus. Les articles de nouvelles sont généralement examinés par deux rédacteurs en chef et publiés lorsqu’ils répondent aux normes de CMNB.

Nouvelle : L’auteur.e rapporte une nouvelle. Des opinions personnelles peuvent apparaître dans le cadre de ce compte rendu (“Selon le maire adjoint Rogers…”), mais l’auteur.e ne présente pas explicitement son propre point de vue. L’utilisation d’adjectifs et d’adverbes fleuris ou d’opinion (formidable, merveilleux, horrible, désastreux) est généralement limitée, sauf si l’histoire le justifie clairement.

Opinion : L’auteur.e partage ses propres opinions et cherche explicitement à persuader les lecteurs et lectrices de les adopter. Cela peut inclure les adjectifs et adverbes fleuris ou d’opinion mentionnés ci-dessus. (“La manifestation était fantastique parce que beaucoup de gens sont venus”).

Les interviews peuvent être des nouvelles ou des opinions. Elles doivent suivre les directives générales de CMNB. Consultez la section sur la diffamation pour obtenir des informations sur les articles d’opinion ou les interviews d’actualité, où une source dit quelque chose de potentiellement préjudiciable sur une personne ou une organisation.

  1. Choisir un sujet d’actualité

Choisissez un sujet qui vous intéresse et que vous connaissez assez bien (ou que vous êtes prêt.e à rechercher).

Faites tout votre possible pour éviter les conflits d’intérêts, qu’ils soient réels ou perçus. Si vous choisissez d’écrire sur un sujet qui vous concerne directement, nous vous demandons de révéler ce conflit d’intérêts soit dans le texte, soit dans une courte biographie à la fin de l’article. Par exemple : Si Sandra écrit une histoire sur une organisation environnementale pour laquelle elle a travaillé, elle écrira “Sandra est l’ancienne directrice du groupe Enviro-Action” à la fin de son article.

Lorsque vous commencez à chercher une idée d’histoire, faites autant de recherches que possible. La plupart des informations recueillies ne seront pas incluses dans l’histoire, mais elles vous aideront à fournir un contexte pour votre écriture.

Lorsque vous choisissez un sujet pour votre article, il peut être utile de vous demander :

  • Qui est le plus touché par cette politique ou cet événement ?
  • Qu’est-ce qui est nouveau dans cette histoire ?
  • Quelles voix ou quels angles ont été déformés ou non représentés dans la couverture médiatique de cette question ?
  1. Nouvelles histoires : focus
  • Les reportages sont basés au Nouveau-Brunswick ou touchent principalement cette province.
  • Les histoires sont axées sur la base, et les histoires qui mettent l’accent sur les intérêts des personnes les plus touchées par les politiques et les événements, plutôt que celles qui ont le plus de pouvoir et d’influence. Par exemple, un reportage sur la fermeture d’un refuge pour sans-abri devrait mettre l’accent sur la façon dont cette fermeture affecte les personnes qui vivent dans la rue. Pour ce faire, il est possible d’interviewer des personnes qui utilisent le système de refuge, ainsi que (bien que ce soit moins idéal) leurs défenseurs. Les responsables de la fermeture doivent également être interviewé.e.s pour expliquer le raisonnement qui sous-tend la décision, mais ne doivent pas être la source principale de l’histoire.
  • Les reportages sont justes, transparents et précis.
  • Une remarque sur la partialité des reportages. Les journalistes et leurs médias choisissent les sujets à traiter, les questions à poser, les citations à inclure et celles à exclure. Chacun de ces choix reflète un parti pris. Dans cette optique, nous demandons aux auteur.e.s d’être justes et honnêtes, plutôt que de prétendre à une objectivité douteuse.
  1. Reportages : types

Bien que les reportages d’enquête soient toujours encouragés, de nombreux autres formats sont également acceptables pour le site :

  • Vous connaissez un personnage particulièrement intéressant/inspirant/intrigant/controversé au Nouveau-Brunswick ? Organisez une interview, enregistrez la conversation et transcrivez-la en tout ou en partie.
  • Rapports d’événements. Vous prévoyez assister à un événement, un spectacle, un discours ou un vernissage ? Prenez quelques photos, interviewez es personnes ayant participé à l’événement ou contribution à l’organiser, et rédigez un court résumé.
  • Essais photographiques. Les photos peuvent porter sur un événement unique ou sur une histoire en cours, et les éléments visuels doivent être essentiels pour raconter l’histoire. Idéalement, les essais photographiques devraient inclure un court paragraphe explicatif, et des légendes devraient être utilisées si nécessaire.
  • Reportages vidéo ou audio. Si vous disposez de votre propre équipement pour enregistrer une histoire et la monter en un court reportage ou un documentaire, nous vous encourageons à le soumettre.
  1. Éléments de narration

Chaque reportage doit comporter le plus grand nombre possible des éléments suivants

  • Des informations qui sont intéressantes et pertinentes pour le public cible. Cela inclut l’utilisation d’informations générales (telles que des faits et des chiffres) qui replacent l’histoire dans son contexte et lui donnent la profondeur dont le public a besoin pour porter un jugement éclairé.
  • Des personnes bien informées et intéressantes qui disent des choses au public sous forme de citations directes ou de clips.
  • Quelque chose de significatif, d’intéressant ou de nouveau se produit ou s’est produit. L’action peut inclure le conflit, la lutte et la controverse.
  • Émotion.
  • Description qui fait appel aux sens du public cible.
  • Anecdotes et/ou exemples.
  • Le suspense et/ou l’ironie dramatique. Votre histoire peut contenir un élément de suspense mais ne doit pas être écrite de façon dramatique.
  • Votre histoire peut contenir un élément humoristique, mais ne doit pas être rédigée de manière comique.
  1. Conseils pour les entretiens

Décidez qui vous allez interviewer.

Parmi les sujets possibles, citons les protagonistes, les personnes les plus touchées par le problème ou l’événement, et les défenseurs, notamment :

  • Les personnes personnellement liées aux personnes touchées, qui parlent en leur nom ou de leur situation (par exemple, un membre de la famille ou une conseillère juridique).
  • Des personnes qui travaillent avec des organisations ou des mouvements sociaux qui servent ou représentent les personnes les plus touchées et qui fournissent un contexte social au sujet.
  • Analystes indépendant.e.s. Personnes connaissant le sujet et dont les intérêts sont principalement axés sur l’étude, et non sur l’interaction directe ou l’assistance aux protagonistes (par exemple, les chercheurs des universités et des groupes de réflexion).
  • Acteurs et actrices institutionnel.le.s. Les personnes qui représentent les institutions responsables des politiques, des situations et/ou des événements qui font l’objet de l’histoire (par exemple, les représentant.e.s du gouvernement).
  • Personnes qui assistent à un événement tel qu’un rassemblement ou un vernissage.

S’identifier en tant que journaliste de Coop Média NB lors des interviews

Les auteur.e.s de CMNB doivent toujours s’identifier comme tels lorsqu’ils écrivent un article pour publication. Cela est particulièrement important car de nombreux rédacteurs et rédactrices de CMNB sont également des militant.e.s, et les personnes qu’ils/elles rencontrent lors de la couverture d’un sujet peuvent ne pas savoir qu’ils/elles travaillent en tant que journalistes.

Chaque fois qu’un.e auteur.e s’entretient avec une source pour un article, il est essentiel de s’identifier en tant que journaliste et d’indiquer clairement qu’il/elle s’attend à ce que la source s’exprime de manière officielle.

Menez l’interview :

Préparez-vous !

  • Apprenez-en le plus possible sur la personne que vous allez interviewer avant de lui parler.
  • Préparez une liste de questions pour vous guider.
  • Gardez l’esprit ouvert. N’abordez pas l’entretien avec un programme trop fixe (autre que celui d’obtenir l’histoire).
  • Comprenez d’où vient l’information. Demandez à vos sources d’étayer leurs affirmations.
  • Demandez des détails précis. Assurez-vous d’obtenir tous les noms, dates, etc. dont vous avez besoin.
  • Quelque chose à ajouter ? Posez cette question à votre interlocuteur ou interlocutrice avant de clore l’entretien. Vous obtiendrez souvent des informations importantes que vous n’auriez peut-être pas remarquées autrement.
  1. Rédiger votre reportage

La meilleure façon d’apprendre à bien rédiger des nouvelles est de lire de bons articles. Lorsque vous lisez un article qui vous plaît, enregistrez-le et analysez la façon dont l’auteur.e l’a composé.

Gardez les informations importantes en haut de l’article. La méthode classique de rédaction d’un article consistait à indiquer qui, quoi, quand, où et pourquoi dans le premier paragraphe. Cette méthode classique n’est généralement pas le meilleur moyen d’attirer le lectorat dans l’histoire. Trouvez plutôt un moyen plus créatif d’attirer leur attention.

La plupart des articles comportent un paragraphe sommaire qui présente les grandes lignes des sujets qui seront abordés dans l’article. Si ce paragraphe n’est pas le premier, il doit être aussi proche du haut de la page que possible. Ce paragraphe est essentiel pour permettre au lectorat de savoir à quoi s’attendre en lisant votre article.

Les éléments de l’article doivent s’enchaîner. Chaque paragraphe doit se fondre dans le suivant en établissant des liens entre les idées et les événements.

Ne faites pas d’éditorial dans un article d’actualité. Les commentaires/opinions doivent être ceux des autres, pas les vôtres. Si vous voulez écrire votre opinion, écrivez un article d’opinion, voir plus haut dans ce document.

  1. Notes au sujet des références

Une référence est l’action d’attribuer une déclaration ou un travail à une personne, une source ou une organisation particulière.

Ces notes ont été empruntées au site Web de Steve Buttry.

Une référence donne de la crédibilité et de la perspective aux articles. Elle indique au lectorat comment nous savons ce que nous savons.

Une référence recadre le récit. L’utilisation efficace de la référence est une question d’éthique journalistique et de qualité d’écriture.

Écrivez avec autorité. Assurez-vous toutefois que votre autorité est authentique. Vous devez savoir que les faits que vous rapportez sont effectivement des faits. L’écriture avec autorité doit être basée sur une observation personnelle et/ou sur des sources multiples et incontestées faisant autorité.

Une référence est un ingrédient clé de la crédibilité de tout article. Le lectorat a le droit de savoir où nous avons obtenu nos informations. Citez une référence lorsque vous n’êtes pas certain des faits.

Quand faut-il citer une référence ? Chaque fois que la référence renforce la crédibilité d’un article ou pour les déclarations d’opinion. Lorsque vous vous demandez si vous devez citer une référence, vous devez probablement le faire d’une manière ou d’une autre. Faites-le chaque fois que vous utilisez les mots de quelqu’un d’autre, ou lorsque vous rapportez des informations recueillies par d’autres journalistes.

Quand ne faut-il pas citer une référence ? Il n’est pas nécessaire de citer une référence pour chaque fait dans un article. Ne vous souciez pas de citer une référence des faits lorsque la source est évidente, qu’elle n’est pas particulièrement importante et que le fait n’est pas contesté, ni les faits que vous avez observés vous-même.

Utilisez le copier-coller avec modération et évitez le plagiat.

Soyez prudent avec vos notes. Lorsque vous prenez des notes à partir de documents ou d’articles, veillez à prendre le temps de citer les sources de manière claire et bien visible.

Ne vous contentez pas de citer des références, créez des liens hypertextes. L’établissement de liens est un élément essentiel de l’attribution de références dans le journalisme en ligne. Par exemple,

Le contrat d’armement saoudien, évalué à 15 milliards de dollars canadiens, porte sur des véhicules militaires armés fabriqués au Canada, appelés véhicules blindés légers (VBL). Ce contrat a fait du Canada le deuxième plus grand vendeur d’armes au Moyen-Orient et le sixième au monde. Amnistie Internationale a signalé qu’à de multiples occasions, le gouvernement saoudien a utilisé des VBL de fabrication canadienne dans des actions violant le droit international et les droits humains.

– Abram Lutes, “Quel est le lien entre Irving Oil, les armes saoudiennes et la chaleur au Yémen ?” (juillet 2019)

Citer un communiqué de presse. La nature de la source n’a aucune incidence sur la question de savoir si vous devez citer une référence. Vous le faites pour le lectorat, pas pour la source.

Citer une référence ne suffit pas. Le fait de citer une source en référence ne dispense pas les journalistes de la responsabilité du contenu d’un article. Réfléchissez aux documents, photographies, vidéos ou autres formes d’enregistrements qui pourraient confirmer ou contredire ce qui vous a été dit. Vous devez vérifier la véracité de ce que l’on vous dit, et non pas simplement rapporter que quelqu’un l’a dit. Si une source vous dit quelque chose, demandez-lui comment elle le sait. Réfléchissez à qui pourrait être en mesure de le confirmer ou de l’infirmer.

Citer un renseignement fourni par quelqu’un (un lead). Citer un renseignement peut alourdir un texte en ajoutant des mots et en détournant l’attention. Réfléchissez à ce que le lectorat a besoin de savoir. Pouvez-vous énoncer les faits sans citer le renseignement ? La référence peut-elle attendre le deuxième paragraphe ou même plus tard dans le texte ?

Citer des informations provenant de sources non nommées. Lorsque vous accordez la confidentialité à une source, élaborez une référence précise qui indique au lectorat pourquoi vous utilisez cette source.

Citations recyclées. Si vous n’avez pas entendu la personne dire quelque chose, vous devriez probablement attribuer la citation non seulement à la source mais aussi au média qui l’a rapportée.

Référence de contexte. Lorsque vous tirez des informations de fond de sources historiques, d’anciens clips de votre document ou même de vos propres clips personnels, demandez-vous si vous devez les attribuer.

Citer des idées en référence. Imaginez ce que vous ressentiriez si quelqu’un copiait votre idée. Attribuez le mérite à qui de droit et, en cas de doute, consultez votre rédacteur ou rédactrice en chef.

  1. Notes sur la diffamation

La diffamation est le terme juridique qui décrit la publication de fausses déclarations qui porteraient atteinte à la réputation d’une personne. Devant un tribunal, la diffamation est établie si le/la journaliste et/ou l’éditeur/éditrice imprime quelque chose de faux tout en sachant que c’est faux. Coop Média NB ne publiera jamais sciemment de fausses informations. Si CMNB publie quelque chose qu’elle apprend par la suite être faux, elle le rétractera.

En général, CMNB ne publie pas de commentaires négatifs sur des personnes spécifiques. S’il s’agit d’un politicien ou d’une autre personne publique et que l’histoire justifie de publier quelque chose de négatif à son sujet, les déclarations porteront sur ses actions ou ses paroles, et non sur sa personne.

Si une source dit quelque chose sur une personne spécifique, selon le contexte, vous devrez vérifier auprès de cette personne si elle est d’accord avec ce qui est dit sur elle. Si ce qui est dit peut potentiellement porter atteinte à la réputation de cette personne, il est important d’avoir plusieurs autres sources pour étayer cette affirmation. S’il n’y a pas d’autres sources, retirez l’information de l’article ou vérifiez avec la personne concernée pour lui donner l’occasion de répondre à ce qui est dit à son sujet.

Si une source dit quelque chose de préjudiciable sur une organisation, y compris un organisme public, une ONG ou une entreprise privée, l’article doit contenir des preuves d’une autre source, et idéalement de plusieurs autres sources, pour étayer cette affirmation. S’il n’y a pas d’autre source, il est important de donner à un porte-parole de l’organisation la possibilité de répondre.

Si l’histoire est une opinion potentiellement préjudiciable au sujet d’une organisation, alors la situation pourrait être délicate pour la personne qui écrit l’opinion. Cette personne a-t-elle fait des recherches sur l’organisme et est-elle qualifiée pour offrir cette opinion ? C’est le genre de questions que les rédacteurs et rédactrices de CMNB considèrent en prenant la décision de publier ou non un article d’opinion.

  1. Photographies

Nous encourageons les auteur.e.s à soumettre leurs propres photos ou à soumettre celles qu’ils/elles ont la permission de réutiliser. Il existe toutefois quelques endroits en ligne où vous pouvez trouver des photos du Nouveau-Brunswick qui peuvent être utilisées sans frais :

Des images du Nouveau-Brunswick peuvent être recherchées sur le site de Service Nouveau-Brunswick.

Des images historiques du Nouveau-Brunswick peuvent être recherchées sur le site des Archives provinciales du Nouveau-Brunswick.

Wikimedia Commons

Welcome Back!

Login to your account below

Create New Account!

Fill the forms below to register

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.